Auteur/autrice : Lau

Yumeiro Pâtissière – YOU MUST WATCH THIS!

J’ai commencé à regarder Yumeiro Pâtissière, par de la présence du mot français « Pâtissière » dans le titre Dans mon esprit j’ai tout de suite fait le rapprochement avec Yakitate Japan! : un garçon souhaitant créer un pain Japonais -> boulanger -> France. Les seules différences étant que cet animé traitera de pâtisseries et qu’il s’agit d’une héroïne. Curiosité et gourmandise : Dans le générique du début on peut apercevoir la tour Eiffel et des desserts. Je suis vraiment curieuse de voir de quelle manière les Japonais vont représenter la France, plus spécialement Paris et les Français. Agréable surprise auditive aussi, des mots en français! Presque pas d’accent japonais! Bien que les phrases n’ont pas vraiment de sens « Chiffon c’est si bon, gelée bonjour » Après avoir découvert ça, je n’ai pas pu m’empêcher d’en faire profiter mon entourage! Maintenant nous sommes un petit groupe d’amis, suivant chaque épisode chaque semaine, notre petit rendez-vous commun, nous en discutons, partageons nos impressions, blagues privées au sujet de la série, etc. Ca prend tout un autre sens et je pense que c’est la meilleure manière d’apprécier un animé. Les personnages : Les Spirits : La liste des personnages et des Spirits est bien entendue incomplète. Ichigo va tenter de devenir une pâtissière, elle participera au Cake Grand Prix qui lui permettra d’étudier en France si elle l’emporte. Les plus : -Des pâtisseries plus délicieuses/brillantes les unes que les autres. -Des répliques qui valent le détour! -Du « flansé » -La possibilité d’apprendre des recettes avec l’animé. Les moins : -Les « visions » d’Ichigo ne sont pas aussi épiques que celles dans Yakitate Japan! -Le Character Design qui rebutera certains. A chaque fin d’épisode, on a droit à quelques bonus : que ce soit un petit reportage ou des astuces de cuisine. Pour ceux qui n’auraient pas les DVD vous pouvez regarder les bonus gratuitement sur le site officiel de YumePati, ils y sont tous archivés. Par contre ça risque d’être un peu lent à charger. A défaut de ne pas pouvoir acheter le jeu Yumeiro Pâtissière – My Sweets Cooking qui est sorti sur Nintendo DS (du moins pas pour l’instant) et en attendant de me procurer la version papier qui est à l’origine de l’animé~ J’ai le CD qui contient 3 porte-clés! Avec tous ses éléments, il faut savoir que YumePati (pour les intimes) est un bon produit commercial : jeu DS, flans, vente de cartes à collectionner (cette partie ne m’intéresse pas du tout, acheter des cartes, y ajouter des cartes plastifiées avec des autocollants, très peu pour moi. Ce qui n’empêche pas d’avoir un certain succès auprès des petites filles Japonaises). Ca fait même un peu/beaucoup de pub pour Monsieur Sadaharu Aoki. Quoique ce n’est pas si différent quand on regarde les autres séries qui sortent au Japon. (Exemple random : One Piece -> Domino’s Pizza) Je posterai un article par épisode et mes impressions sur celui-ci.

Continuer la lecture

Ourworld

Vous avez surement déjà entendu parlé de Habbo, ou de BlablaLand. Ce que je n’aime pas dans Habbo c’est qu’on a rien à faire. Après la création de son avatar, on peut visiter vite fait mais les activités sont réduites à parler. C’est le but. Je n’ai pas vu de jeux intéressants et je ne parle pas aux gens. D’ailleurs à l’époque ça s’appelait Habbo Hotel, si mes souvenirs sont bons. BlablaLand c’est pas mieux qu’Habbo. On me souffle dans l’oreille qu’il y a aussi Chapatiz (que j’ai confondu avec BlablaLand). Au tout début c’était bien moche, nos avatars étaient des sortes d’oeufs-rayman avec des mains et des pieds. Maintenant c’est plus « joli » selon son point de vue. Proposent différents jeux aux parties limitées par jour (3parties/jour) Je déteste être limitée. Je sais que c’est pour nous pousser à dépenser de l’argent, mais je suis pauvre et vive la gratuité. Ou bien pour nous empêcher d’être addict… ? C’est comme ces sites de jeux flash comme KadoKado, Prizee ou NaturalChimie. KadoKado et Prizee permettent de gagner des cadeaux matériellement tandis que NaturalChimie est juste un jeu sans incidence réelle. Je pourrais continuer encore longtemps avec la liste de jeux/sites flash mais on s’éloigne du sujet puis je ne les connais pas tous. Le point positif de ces jeux c’est qu’on a besoin de rien installer et n’importe quel ordinateur peut y accéder. Pratique pour tuer le temps. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=HIYgXiD4FHk]

Continuer la lecture

Yumeiro Pâtissière – My Sweets Cooking

Adaptation du dessin animé Yumeiro Pâtissière en jeu Nintendo DS. Ca se présente à peu près comme le jeu Cooking Mama sur DS à quelques détails près. Tout d’abord on ne prépare pas des plats mais des pâtisseries. C’est beaucoup plus alléchant, n’est ce pas? On commence le jeu avec Ichigo et Vanille. D’ailleurs je ne pense pas qu’on puisse changer de personnage, à mon plus grand regret puisque  j’aurai adoré prendre Caramel avec moi, vous vous en doutez. C’est fidèle à l’animé, juste que bizarrement Rumi a disparu et ce sont les Sweets Princes qui nous accueillent et nous présentent l’école. Pauvre Rumi. On a une vue de haut sur l’école et plusieurs choix s’offrent à nous : –La chambre d’Ichigo : c’est ici qu’on sauvegardera/chargera notre partie, on peut aussi accéder aux options –Mode école : c’est ici qu’on apprend les nouvelles recettes, on a aussi la possibilité de refaire des recettes qu’on a déjà préparées. Au bout de plusieurs cours, on pourra passer un examen qui nous permettra de gagner des étoiles qui représentent notre niveau ou « rang ». –Mode communication :  Téléchargement de contenu (perso, ça n’a jamais marché chez moi), Password, Recettes via Wi-fi et Configurer le Wi-Fi. –Mode achats :  Le Salon de Marie où on peut vendre les pâtisseries qu’on prépare, on gagne plus au moins de points selon ce qu’on mettra en vitrine, il faut faire attention aux modes, par exemple : Macarons, Noël, etc. On dépense nos points en décorations de gâteaux, personnages, etc. (cf. les cartes/autocollants). Tutorial du Salon de Marie. –Mode Pâtissière : Préparer des pâtisseries originales, c’est à dire faire des fusions de gâteaux, puis ensuite y ajouter des décorations. On peut aussi y regarder notre « album » où on enregistrera les cartes des gâteaux décorés. –Entrainement :  nous permet de refaire une étape en particulier d’une recette. Dans le mode école, si on rate une étape lors de la préparation, on ne peut pas retourner en arrière. Accès aux résultats des pâtisseries  qu’on a préparées et d’une description rapide. Le jeu est très joli bien qu’assez simplistes. Personnellement je suis fan, puis certains moments sont doublés. Peut-être que l’un des défauts c’est la quantité d’ingrédients. Par exemple on va couper 5 bananes en rondelles, et on ne va qu’utiliser qu’une ou deux bananes au final. Hum. Lorsqu’on fini la recette, place à la dégustation pour avoir notre score sur 100. Chaque recette est assignée à un personnage qui mangera notre gâteau. Cette partie est doublée! Ce qui est très mignon et drôle à la fois, c’est pendant les différentes étapes,  si on fait une faute Vanilla nous gronde en disant « Non non non! » comme dans l’animé. Et si on fait un sans faute à l’étape, on a droit à un « Très bien! » Que dire de plus, à part que je ne suis pas du tout déçue du jeu, s’il sortait en France je l’achèterais. Pour l’instant je n’ai pas les sous pour le commander du Japon (et de toute manière

Continuer la lecture